Bruno Faure monte au créneau pour une meilleure répartition des dotations en provenance de l'Etat - Actualités - Conseil départemental du Cantal - Le Département du Cantal

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies. Fermer

  Rechercher sur le site
ombre
 
 
 
 

Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte
Taille du texte

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Bruno Faure monte au créneau pour une meilleure répartition des dotations en provenance de l'Etat

Bruno Faure monte au créneau pour une meilleure répartition des dotations en provenance de l'Etat


Bruno Faure monte au créneau pour une meilleure répartition des dotations en provenance de l'Etat
Baisse des dotations de l'Etat et augmentation des dépenses sociales : Bruno Faure, Président du Conseil départemental a défendu le Cantal au 20H de TF1. Il faut que le Département garde une capacité à agir et notamment sur toutes nos compétences facultatives que sont le sport, la culture, le tourisme ou bien encore l'agriculture...




Le Cantal, est étouffé par la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités qu’il a subie et par la hausse des dépenses sociales.

Un département comme le Cantal cumule tous les handicaps : Baisse des dotations de l'Etat et insuffisance de péréquation ;  et augmentation des dépenses sociales. Il n’est pas considéré au prétexte d’une population vieillissante ou représentant une faible population. Pour le gouvernement le fait métropolitain domine tout, ce n'est pas admissible!

Le Conseil départemental sera contraint d'arrêter des pans entiers de ses politiques facultatives: baisse des aides aux petits clubs de sports, aux associations, à la culture, aux communes et aux intercos à ce qui fait la vie dans nos territoires. Ces aides sont celles dont profitent les Cantaliens tous les jours, dans leur quotidien. Ces aides mettent le Cantal à niveau sur l'offre et les services dont bénéficient les grandes villes !
C'est une forme d’injustice, il n'y a plus d'égalité, de solidarité et quelque part plus de fraternité pour nos territoires. Non la solidarité nationale ne joue pas, et oui il y a une vie au-delà du périphérique et nos territoires ne veulent pas être dévitalisés car il y fait encore bon et bien vivre si tant est qu'on veuille un peu détourner le regard vers nous!

Pour Bruno Faure, « L'Etat ne peut pas laisser sans réponse les territoires fragiles. Nous demandons simplement que ce dernier prenne ses responsabilités et corrige les écarts de richesse en modulant ses dotations et en imposant une solidarité horizontale entre les Départements riches et les Départements fragiles... À défaut le Cantal et bien d'autres seront amenés dès le printemps prochain à prendre des mesures douloureuses ! ».

Oui mon département, j'y tiens !


Actualités
& Agenda
Le Conseil départemental & moi
Je suis
Chaque jour à vos côtés
Jeunes ombre
Offres d'emplois ombre
Médiateur ombre

Les publications

Cantal
AVENIR
N°107 - Octobre 2018
Plus Télécharger
Plus Feuilleter
Plus Imprimer
Plus Format DAISY
Pourras-t-on "tout" continuer demain ?
Contacter le Conseil départemental
ombre