Centre d'Information Europe Direct - Conseil départemental du Cantal

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies. Fermer

  Rechercher sur le site
ombre
 
 
 
 

Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte
Taille du texte

Vous êtes ici : Chaque jour à vos côtés > Cadre de vie et service (collèges - éducation - culture - sport - loisirs - TIC...) > Centre d'Information Europe Direct

Centre d'Information Europe Direct


Cette semaine en Europe ...
Déclarations officielles, temps forts, etc..   

Pour suivre l'actualité européenne : suivez-nous sur Facebook et twitter

Suivez l'actualité en temps réel  
Abonnez vous à la newsletter "CantalEurope "

Contact : Direction Education Jeunesse
 Centre d’Information Europe Direct

    Tel : 04-71-46-22-52
   europedirect@cantal.fr

 


Parlons d'Europe ! 



Le Centre Europe Direct du Cantal, en partenariat avec le lycée Emile DUCLAUX à Aurillac organise un cycle de conférences "Parlons d'Europe" ; les deux premières se dérouleront le jeudi 13 avril entre 14h et 16h et le jeudi 4 mai entre 10 et 12h. Adressées à des lycéens et des étudiants, elles réuniront des élèves des Lycées Emile Duclaux et Jean Monnet d'Aurillac ainsi que des étudiants de l'IUT GEA et génie biologique.

 

"La citoyenneté européenne Pour qui ? Pourquoi ?", nous permettra de recevoir M Emmanuel MORUCCI Docteur en sociologie à l'Université de 

Bretagne occidentale de Brest et membre du réseau Team Europe de la Commission Européenne (qui se propose de vous rencontrer avant ou après ses interventions). Il se pliera au jeu des questions/réponses (en partie en anglais) le matin entre 11h et 12 auprès des élèves de section européenne de Duclaux (l'UE et le RU : histoire, relations, Brexit).

La conférence-discussion  prendra, dans un premier temps la forme d'un débat-jeu de rôle préparé par des élèves de première sur les 3 thématiques suivantes  :
- la citoyenneté : est-ce qu'on se sent citoyen ?
- Les finalités/buts de la construction européenne ; Europe de demain (comment et pour quoi faire ?)
- Bilan de la construction à aujourd'hui (réussite, échec ; 50 ans après Rome)
 dans un second temps le débat  sera animée par les élèves de terminale sciences politiques et permettra à M MORUCCI de développer des thématiques portant sur les valeurs fondamentales et la culture commune, l'engagement du sommet de Rome... et de répondre aux questions de l'assistance relatives à la prise de décision à 28, le rôle des groupes d'intérêt dans les décisions prises au sein de l'UE, la stratégie "Europe 2020", le développement durable et l'UE...


Découvrez votre nouvel espace Europe Direct 

 

Votre Centre d'Information Europe Direct déménage !

Retrouvez nous au 3 ème étage du Conseil départemental du lundi au vendredi.

Une question sur l'Europe ? 

Un projet de mobilite ?

Venez nous rendre visite à l'hôtel du département , 28 avenue Gambetta à Aurillac 

 

 

 

 

Brexit : Day one 


Mercredi 29 mars, le président du Conseil européen Donald Tusk a accusé réception de la lettre "article 50" signée par Theresa May la veille au soir. Ce courrier marque officiellement le début des négociations de séparation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne

Theresa May rappelle dans sa lettre "le souhait du Royaume-Uni de quitter le marché unique" maiselle n’évoque pas précisément de sortie de l’union douanière"

Trois conditions seront nécessaires en vue d’obtenir un accord entre les Européens et les Britanniques, a indiqué M. Barnier dans son discours. Premièrement "l’unité", pour défendre les principes fondamentaux du projet européen. Ensuite, la levée des "incertitudes". Michel Barnier fait à cet égard de la "continuité" et de la "réciprocité" des droits acquis par les citoyens européens au Royaume-Uni et vice-versa sa première priorité, aux côtés de la préservation des accords de paix en Irlande du Nord, qui pourraient être fragilisés par la réapparition d’une frontière physique avec la République d’Irlande. "Faire les choses dans le bon ordre et les mettre en perspective" enfin.


Par 516 voix pour, 133 contre et 50 abstentions, les députés européens ont par la suite largement approuvé une résolution confirmant l’orientation que souhaite donner la Commission européenne. Cette dernière vient fixer "officiellement les principes et principales conditions du Parlement européen en vue de l’approbation de l’accord de retrait du Royaume-Uni". Les eurodéputés devront en outre valider l’accord final, qui devra être trouvé d’ici 2 ans.


Déclaration de Rome 

"L'unité européenne a commencé comme le rêve de quelques-uns pour devenir l'espoir de beaucoup.
Puis l'Europe s'est réunifiée. Aujourd'hui, nous sommes unis et plus forts:
des centaines de millions de personnes à travers l'Europe
ont l'avantage de vivre dans une Union élargie qui a eu raison des divisions d'hier.
"

Extrait de la Déclaration
des dirigeants de 27 Etats membres
ainsi que du Conseil européen, du Parlement européen et de la Commission européenne,
25 mars 2017


Soixante ans après la signature du traité de Rome, les 27 chefs d'Etat et de gouvernement se sont réunis samedi 25 mars dans la capitale italienne pour célébrer l'anniversaire du texte fondateur de l'Union européenne et adopter une déclaration commune, sans la présence du Royaume-Uni.

Lire la déclaration
Se rassembler pour affronter l'avenir , par Isabelle Jegouzo, chef de la représentation de la CE à Paris.
 

Attentat de Londres 

 

Un an jour pour jour après les attentats perpétrés à Bruxelles, une attaque dans le cœur politique de la capitale britannique a visé le Parlement Britannique.Le Royaume-Uni n'avait pas connu d'attaque terroriste de cette ampleur depuis dix ans.

Michel Barnier, chef des négociations avec le Royaume-Uni pour la Commission européenne dans le cadre du Brexit, a adressé toutes "ses pensées" aux Londoniens 


60 Ans , 60 belles histoires

L’Union européenne finance chaque année des dizaines de milliers de réalisations en France soit environ une toutes les trois minutes.

A l'occasion des célébrations des 60 ans de la signature des Traités de Rome, les autorités françaises et européennes publient ces 60 belles histoires préparées en coopération sur le site Toute l'Europe. Ces histoires éclairent la valeur ajoutée de l'action européenne dans les territoires.
'Union agit souvent en créant un effet de levier pour les financements, en permettant des économies d'échelle, en promouvant les réseaux et la coopération européennes, ou encore en donnant un cadre ou des objectifs communs et en soutenant l'action locale qui va dans ce sens.

Pour découvrir ces 60 belles histoires , téléchargez le document en fin de rubrique.
 

 

Le sommet social tripartite

Le sommet social tripartite s'est réuni le 8 mars 2017 pour échanger sur l'avenir de l'économie.

Ce sommet est une enceinte de dialogue entre les institutions de l'UE et les partenaires sociaux européens. Il est coprésidé par le président du Conseil européen, le président de la Commission européenne et le chef d'État ou de gouvernement de la présidence tournante (actuellement Malte). Les employeurs sont représentés par BusinessEurope, par le Centre européen des employeurs et entreprises fournissant des services publics (CEEP) et par l'Union européenne de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME). Les syndicats sont représentés par la Confédération européenne des syndicats (CES).

Au cœur du projet européen dès son origine, l’industrie européenne fournit 50 millions d’emplois directs et a permis à l'UE d’être le premier exportateur du monde. Le secteur représente la première activité économique européenne.
La compétitivité doit être la clef de voute de la croissance européenne.
Pour relever les défis à venir, des changements concrets doivent être apportés pour rendre l’Europe plus forte, plus sûre et plus juste pour tous.
 

Enquête grand public sur les actions menées grâce à l’Union européenne

En Auvergne-Rhône-Alpes, les accords passés entre la Région et l’Union européenne portent sur une enveloppe totale de 3,3 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Afin d'évaluer et d'améliorer la visibilité des programmes européens, les habitants de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sont appelés à répondre à une enquête.

Cette enquête vise à améliorer l’information auprès des bénéficiaires potentiels de ces aides, mais aussi à rendre l’action européenne en région plus visible, transparente et concrète auprès des citoyens.

Que fait concrètement l’Europe pour notre région ? Quelle est la politique de l’Europe ? Comment l’Europe est-elle présente sur le territoire auvergnat ? Quel est son rôle ? : la Région souhaite connaître votre avis sur le sujet par le biais d’une évaluation afin de s’assurer de l’efficacité de l’information communiquée auprès du grand public et du citoyen.

 Pour donner votre avis sur l’action européenne dans le territoire auvergnat, cliquez ici jusqu'au 31 mars 2017.

Consultation publique sur le corps européen de solidarité 

Le corps européen de solidarité offrira aux jeunes des possibilités d’aider les communautés et les personnes en difficulté. Ces possibilités comprendront des périodes de bénévolat, de stage, d'apprentissage ou de travail salarié liées à la solidarité, aussi bien dans le pays d’origine du jeune qu’à l’étranger.

La Commission souhaite à présent consulter les parties concernées et le grand public afin de définir des priorités clés et d’orienter la mise en œuvre du corps européen de solidarité
Les résultats de la consultation contribueront à l’élaboration de la proposition législative de la Commission.

Afin de garantir un processus de consultation transparent et équitable, seules les réponses qui auront été soumises au moyen de ce questionnaire en ligne seront prises en compte et intégrées dans le rapport de synthèse.

Les participants auront la possibilité de télécharger un document, pour exprimer leur point de vue, par exemple. Ce document sera publié en même temps que les réponses au questionnaire en ligne, jusqu'au 2 avril 2017.

Pour connaitre les consultations publiques en cours.
 

Programme LIFE 


Le programme LIFE est l’instrument financier de la Commission européenne de soutien aux projets dans les domaines de l’environnement et du climat. Il s’adresse à des porteurs de projets publics et privés et vise à promouvoir et à financer des projets innovants portant par exemple sur la conservation d'espèces et d'habitats, la protection des sols, l'amélioration de la qualité de l'air ou de l'eau, la gestion des déchets ou encore l'atténuation ou l’adaptation au changement climatique. Pour la période 2014-2020 le programme LIFE est doté d’un budget de plus de 3 milliards d’euros à l’échelle européenne réparti en deux sous-programmes distincts : le sous-programme « Environnement » et le sous-programme « Actions pour le Climat ».
 

  • Le ministère organise une journée d’information nationale sur le programme LIFE le 5 avril 2017 à la Défense

  • Les appels à projets LIFE 2017 seront publiés le 28 avril 2017


Prix Regio Stars 2017


La European Commission lance les #Prix #Regiostars 2017, récompensant les #projets originaux et inspirants pour les #régions!
Les prix RegioStars identifient les bonnes pratiques en matière de développement régional et mettent en avant les projets originaux et novateurs attrayants et inspirants pour d'autres régions.
Pensez-vous que votre projet mérite d'être connu et récompensé ? Alors soumettez-le!


CETA 


"Le CETA est un partenariat moderne, bon pour les citoyens
comme pour les entreprises"
 

Cécilia Malström  

 

Le Parlement européen en France a voté le 15 février 2017 en faveur du #CETA, (AECG - ou CETA pour l’acronyme anglais) le traité de libre-échange entre l'UE et le Canada à 408 voix contre 254.  Cet accord entre l’UE et le Canada vise à stimuler les échanges de biens et de services ainsi que les flux d’investissement et pourrait.
Cet accord offrira de nouvelles perspectives aux entreprises de l'UE en stimulant les échanges et en renforçant les relations économiques. Il facilitera le commerce avec le Canada, éliminera des droits de douane, améliorera sensiblement l'accès aux marchés publics, ouvrira de nouveaux secteurs du marché canadien des services, offrira aux investisseurs un environnement prévisible et protégera 143 produits agroalimentaires de grande qualité de l'UE, appelés «indications géographiques».


Le CETA permettra :

  • La suppression de tarifs douaniers d'un montant supérieur à 500 millions d'euros par an profitera aux entreprises, petites et grandes
  • Un plus grand choix pour les 500 millions de consommateurs européens tout en maintenant les normes européennes
  • Ouverture du marché canadien des services et encouragement des investissements
  • Reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles 
  • Allégement des restrictions en matière de circulation transatlantique à des fins de travail temporaire
  • Amélioration de la compétitivité des entreprises européennes sur le marché canadien
  • Accès inédit aux marchés publics pour les entreprises de l'UE
  • Réduction des coûts supportés par les entreprises, mais sans remise en cause des normes
  • Réforme du système de protection des investissements
  • Offrir de nouveaux débouchés aux agriculteurs et aux producteurs de denrées alimentaires tout en protégeant les «indications géographiques» européennes
  • Protéger les innovateurs et les artistes européens
  • Protection des droits des personnes au travail et protection de l'environnement
L'accord pourrait s’appliquer provisoirement dès avril 2017.Le CETA sera pleinement ratifié dès que tous les parlements des États membres auront approuvé l'accord conformément à leurs exigences constitutionnelles nationales respectives.
 

Election du Président du Parlement Européen


Antonio Tajani
 (en italien, le j se prononce comme un y), né le 4 août 1953 à Rome, diplômé  de droit à l'Université de Rome « La Sapienza», est une personnalité politique italienne, membre fondateur de Forza Italia.
 

Il est élu député européen en 1994, après avoir occupé le poste de porte-parole de Silvio Berlusconi
De 2008 à 2014,il est Commissaire européen aux Transports puis Commissaire européen aux industries et à l'entrepreneuriat et vice-président de la Commission européenne.

En janvier 2017, après deux ans et demi passés à la vice-présidence du Parlement européen, il est élu Président de cette assemblée. il succède à l’allemand Martin Schulz.

Il s’est positionné comme « président de tous les députés » et a promis de mieux porter la voix des citoyens européens dans l’hémicycle  «Pour les convaincre du sens de l’Europe, il ne faut plus parler, il faut agir ».
 

Présidence du Conseil de l'Union Européenne 

La Présidence du Conseil de l’Union européenne (UE) fut établie par le traité de Lisbonne en 2009. Le pays qui exerce la Présidence vise à favoriser les objectifs du Conseil. La Présidence du Conseil est assurée par des groupes prédéterminés de trois États membres pour une période de 18 mois, plus communément appelé le trio de Présidences. Ces groupes sont constitués de tous les États membres indépendamment de leur taille ou histoire d’adhésion. La Présidence alterne à tour de rôle pour une période de six mois. Pour le pays qui tient la Présidence, cela représente une occasion unique de laisser son empreinte sur l’agenda de l’UE et son rôle est d’orienter les efforts du Conseil à travers son programme de six mois.

De janvier à juin 2017, l'Union Européenne est présidée par Malte. Succédant à la Présidence slovaque, la Présidence maltaise précède la Présidence estonienne.
La présidence Malataise a établit des prioritées en matière de : migration, marché unique , inclusion sociale, voisinage européen, etc ... 
 

ERASMUS + : 30 ans déja ! 

Erasmus+ en résumé
 
6,3 mois : durée moyenne du séjour d'études.
4,3 mois: durée moyenne du séjour de stages
35.311 : nombre de bénéficiaires français en 2012-2013
Un étudiant sur 5 part en stage Erasmus+.
234 € : montant moyen de l’allocation d’études.
361 € : montant moyen de l’allocation de stage.
33 : nombre de pays participant au programme
 
Le programme Erasmus+ doit son nom à Erasme (1466-1536), théologien et humaniste néerlandais connu pour ses voyages en Italie, en France et en Angleterre notamment. Il était un farouche militant de la paix en Europe à l'aube des guerres de religion.


 Erasmus+ a pour objectifs :
- de faire bénéficier de l’expérience d’apprentissage dans d’autres pays européens sur les plans éducatif,
linguistique, et culturel ;
- de promouvoir la coopération entre les institutions et enrichir l’environnement éducatif ; de contribuer au développement d’une jeunesse qualifiée, ouverte d’esprit, et dotée d'une expérience àl’étranger pour former les futurs professionnels
 
Erasmus+ est ouvert aux citoyens de l’un des 33 pays éligibles : les 28 Etats membres de l’UE, deux candidats officiels à l'adhésion (Turquie, Macédoine) et 3 pays de l’AELE (Islande, Liechtenstein, Norvège).

Aujourd'hui, les nombreux étudiants ayant bénéficié du programme ne tarissent pas d'éloges quant à cette aventure européenne. "'En Erasmus, toutes les différences se gomment et on construit des amitiés qui n’auraient pas existé ailleurs', se souvient Déborah", ancienne étudiante du programme, interrogée par Le Figaro. Pour elle, "Erasmus est un véritable accélérateur de maturité"
En effet, Dans une enquête réalisée en 2014, la Commission européenne révélait que 64 % des employeurs attribuaient davantage de responsabilités professionnelles aux employés possédant une expérience internationale. 

  • Date limite de dépôt de candidatures pour les projets de mobilité : 2 février 2017
  • Date limite de dépôt de candidatures pour les projets de coopération : 29 mars 201

Capitales européennes de la culture en 2017: Aarhus et Paphos


«Le statut de capitale européenne de la culture est une occasion unique de réunir les communautés autour
de la culture et de nouer des partenariats solides aux niveaux local, européen et international pour l'avenir.

Tous mes vœux de succès accompagnent Aarhus et Paphos pour l'année à venir.»
M. Tibor Navracsics
 



A compter du 1er janvier, les villes danoise et chypriote seront capitales européennes de la culture pour 2017 .
Aarhus  a pour thème central «Rethink» (Repenser) alors que Paphos envisage de«Relier les continents et rapprocher les cultures».

Lancée en 1985 par la ministre grecque de la culture de l'époque, Melina Mercouri, l'initiative culturelle «Capitale européenne de la culture» est l'une des plus médiatisées en Europe. Les villes sont sélectionnées sur la base d'un programme culturel devant revêtir une forte dimension européenne, promouvoir la participation active des habitants de la ville et favoriser le développement à long terme de celle-ci.

Cette initiative est aussi une excellente occasion pour une ville de changer d'image, de se faire connaître du reste du monde, d'attirer davantage de touristes et de repenser son développement sous l'angle culturel.

Elle a des retombées à long terme, non seulement sur la culture, mais également sur le plan social et économique, à la fois pour la ville et pour sa région. Une étude révèle ainsi que les capitales européennes de la culture enregistrent en moyenne une hausse de 12 % du nombre de touristes séjournant au moins une nuit (par rapport à l'année précédente).

En 2016, Wroclaw (Pologne) et San Sebastián (Espagne) étaient capitales européennes de la culture. Après Aarhus et Paphos en 2017, les prochaines capitales européennes de la culture seront La Valette (Malte) et Leeuwarden (Pays-Bas) en 2018, Plovdiv (Bulgarie) et Matera (Italie) en 2019 et Rijeka (Croatie) et Galway (Irlande) en 2020

 

 


Actualités
& Agenda
Le Conseil départemental & moi
Je suis
Chaque jour à vos côtés
Jeunes ombre
Offres d'emplois ombre
Médiateur ombre
SDIS15 ombre

Les publications

Cantal
AVENIR
N°100 - Mars 2017
Plus Télécharger
Plus Feuilleter
Plus Imprimer
Pacte régional Cantal signé. Saint-Flour bientôt contourné !
Contacter le Conseil départemental
ombre