ASSAINISSEMENT

Le département du Cantal est composé de 255 communes équipées de 330 stations d’épuration d’une capacité nominale cumulée d’environ 230 000 équivalents habitants (EH).

Une des particularités du département du Cantal est la quasi-absence des sociétés fermières et la généralisation des régies communales. La nature « rurale » du Cantal se traduit par une grande dispersion de sa population et donc une dispersion des systèmes d’assainissement.

L’assainissement non-collectif est très répandu sur un département rural, où près de 40% de la population n’est pas raccordée à un réseau de collecte.

L’ACTION DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

  • Assistance technique aux collectivités (communes, syndicats…) pour améliorer le fonctionnement des stations d’épuration (visites conseils), formation des exploitants ;
  • Production et gestion de données départementales sur l’eau, base de donnée et système d’information géographique sur les réseaux et les ouvrages d’assainissement ;
  • Animation territoriale, réunions techniques, aide à la programmation des travaux, fourniture de modèles de documents (conventions, manuels, cahier d’exploitation,…), réseau départemental des techniciens de l’assainissement non collectif ;
  • Planification, schéma départemental de gestion des déchets de l’assainissement (2010) ;
  • Aides financières aux collectivités pour la mise en œuvre de travaux visant à l’amélioration de la collecte et du traitement des eaux usées domestiques.
Schéma départemental de gestion des déchets de l'assainissement

STATIONS D'ÉPURATION

SPANC

<h4><h4>