TRÈS HAUT DÉBIT

Lancé en août 2013, le chantier du déploiement de l’internet à Très Haut Débit se poursuit. Le Conseil départemental du Cantal est engagé avec le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et les trois autres départements de l’ancienne Région Auvergne dans le programme Auvergne Très Haut Débit. La mise en œuvre du déploiement était prévue à l’origine sur trois phases (2013/2017, 2017/2021, 2021/2025).

En 2018, les Départements et la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont décidé d’améliorer et d’accélérer la mise en œuvre de ce programme stratégique qui connectera finalement, dans le Cantal, 92 % des locaux à la fibre optique au plus tard en 2022, alors que la phase 3 initiale ne devait en couvrir que 77 % et ce d’ici 2025.

Le coût global du programme est de 1 000 millions d’euros hors recettes commerciales et subventions. La participation budgétaire du Département du Cantal est de 18,9 millions d’euros pour les trois phases.

Ces actions se sont concrétisées par la signature, le 6 juin 2019, de l’avenant n°9 à la convention de cofinancement du déploiement et de l’exploitation du réseau de communications électroniques « très haut débit » auvergnat, cet avenant permet :

  • D’augmenter significativement la couverture FTTH de l’Auvergne avec 436 000 prises couvertes dans la zone d’initiative publique versus 310 000 prévues dans le contrat initial : le périmètre de la phase 3 passe à 193 000 locaux couverts en FTTH versus 87 000 dans le contrat initial), et la complétude du réseau au titre de la phase 2 (+ 8 000 prises) et de la phase 1 (+ 3 000 prises en plus de l’extension de 8 800 finalisée en juillet 2018 ) sont mises en œuvre, de sorte que 92% des entreprises et logements bénéficient d’une couverture en fibre optique, au lieu de 77% initialement prévus dans le contrat de partenariat ;
  • D’accélérer les déploiements liés à la phase 3 afin qu’ils débutent avec deux ans d’avance dès 2019 et se terminent en 2022 avec trois ans d’avance sur le contrat initial ;
  • De répondre aux besoins des entreprises : couverture de l’ensemble des ZAE des communes relevant du périmètre des trois phases du projet en fibre optique d’ici 2022 ;
  • Pour le département du Cantal cela implique une augmentation du montant net de 1,7 millions d’euros

Chaque Cantalien peut vérifier son éligibilité au programme Auvergne Très Haut Débit sur le site internet www.auvergne-numerique.fr.

Enfin, hors RIP (Réseaux d’Initiative Publique), pour l’agglomération d’Aurillac et la ville de Saint-Flour, le programme AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement) est mis en œuvre par l’opérateur privé Orange engagé par convention avec les collectivités à déployer à leurs frais la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH) d’ici 2020. Il est possible pour les habitants de ce périmètre de vérifier leur éligibilité sur le site des différents FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet), par exemple sur reseaux.orange.fr.