Groupe socialiste

Solidarité territoriale

Solidarité territoriale : elle semble constituer une réponse aux inquiétudes des habitants des territoires ruraux, de ceux qui ne vivent pas dans les métropoles et qui craignent d’être oubliés. Désormais il faut mieux prendre en compte cette France périphérique et le gouvernement, sous la pression des maires et des présidents de conseils départementaux a laissé les départements s’entendre pour négocier une péréquation entre départements « riches »et départements « pauvres » qui donne un peu d’air en investissement au Cantal …pour un an.

Solidarité territoriale : c’est aussi une des missions essentielles du département. Le Conseil Départemental du Cantal joue ce rôle depuis longtemps par le soutien financier aux projets des communes : travaux de réseaux d’eau et d’assainissement, bâtiments communaux, salles polyvalentes, écoles, entretien d’églises, aménagements de villages, matériel, voirie… Ces investissements communaux sont vitaux pour la vie quotidienne des habitants et pour l’emploi dans les entreprises locales. D’autres fonds départementaux subventionnent les projets des communes urbaines et des intercommunalités. Il est indispensable que le département continue d’accompagner les collectivités, au moment où la région risque de baisser les aides qu’elle a distribuées à grand renfort de panneaux bleus.

Solidarité territoriale : comment préserver le droit de tout habitant de vivre où il le souhaite, même dans le plus petit hameau ?A l’heure où certains prônent la métropolisation ,la concentration dans les grandes villes, nos collectivités locales et notre département doivent tout faire pour que les habitants du Cantal et ceux qui voudraient s’y installer puissent vivre de l’agriculture ou travailler dans les bourgs et les villes, avoir accès à des services de santé de proximité, envoyer leurs enfants à l’école et au collège près de chez eux, se déplacer, utiliser les services numériques dans la vie privée ou professionnelle, pratiquer des activités sportives ou culturelles.

C’est en grande partie au nom de la solidarité territoriale que l’Assemblée des Départements de France, a proposé au gouvernement une conception nouvelle du rôle des départements dans la République. Elle demande à l’Etat de mettre en application les expérimentations innovantes déjà réalisées dans les départements.

Le Groupe Socialiste : Christiane MEYRONEINC et Gérard SALAT