LES ESPACES NATURELS SENSIBLES

Les Espaces Naturels Sensibles

LA POLITIQUE DES ESPACES NATURELS SENSIBLES (ENS)

Afin de favoriser la découverte du patrimoine cantalien tout en assurant sa préservation sur le long terme, le Conseil départemental a initié la politique des Espaces Naturels Sensibles dans le cadre de la première Charte départementale pour l’environnement.

Après plus de dix ans de mise en œuvre et la constitution d’un réseau aujourd’hui composé de 14 sites labellisés ENS, le Conseil départemental a souhaité réaffirmer sa volonté à s’engager en faveur de la biodiversité du territoire.

Il a défini et adopté, le 24 mai dernier, la Stratégie départementale en faveur des Espaces Naturels Sensibles afin de consolider ce réseau départemental de sites et de les valoriser comme des points d’intérêt emblématiques du territoire.

L’ambition principale du Département est la stabilisation et la mise en cohérence du réseau. Celui-ci doit être composé de sites engagés dans une gestion opérationnelle par la mise en œuvre de programmes d’actions équilibrés.

Il est, en effet, essentiel de garantir la préservation et la qualité des milieux naturels, des paysages et des aménagements avant d’espérer amplifier leur valorisation.

Le Département souhaite également poursuivre la valorisation des ENS comme des sites d’excellence dans une approche transversale et dans une dimension d’éducation à l’environnement.

Dès la rentrée scolaire 2019-2020, un appel à projets en faveur des collégiens sera initié pour soutenir des projets en lien avec le patrimoine et la biodiversité.

Ci-après, les documents à télécharger :

Stratégie départementale en faveur des ENS

Recueil technique Stratégie ENS

LE RESEAU DEPARTEMENTAL DES ENS

Un condensé du patrimoine naturel cantalien   

Aujourd’hui, le réseau départemental est constitué de 14 sites, représentant plus de 3 000 hectares de zones humides, prairies, landes et forêts.

Le Bois du Marilhou et le Puy de la Tuile vous donneront un aperçu des milieux forestiers présents en moyenne montagne : hêtraies, hêtraies-sapinières et massifs boisés de résineux, dont vous apprécierez la fraîcheur de l’ombrage pendant les belles journées estivales.

En randonnant dans le Cirque de Récusset, sur le plateau de Chastel-sur-Murat, ou dans les environs du lac du Pêcher, vous serez séduits par les paysages ouverts du Cantal, qui offrent leurs vastes étendues herbeuses, et de superbes perspectives sur le massif cantalien, et sont le refuge d’une faune et d’une flore remarquables.

Suivez la ronde des tourbières (tourbières de la Pignole, du Jolan, du plateau de Chastel-sur-Murat et des Vergnes des Mazes) et zones humides (marais du bassin de St Paul), de l’Artense à l’Aubrac en passant par le Cézallier, pour terminer aux portes d’Aurillac, et parcourrez des territoires aux ambiances et paysages variés pour découvrir des milieux naturels originaux et menacés !

Le patrimoine géologique n’est pas en reste dans le département : il est souvent lié aux différents épisodes qui ont marqué l’édification du massif cantalien, plus grand volcan d’Europe. Orgues basaltiques et chaos rocheux de la Roche de Landeyrat, hautes falaises du Pas de Cère constitués de dépôts et débris entaillés par les glaciers et rivières, Puy Courny qui condense l’histoire géologique du site d’Aurillac.

Pour découvrir le réseau des ENS plus en détail, parcourez les pages du site Internet qui leur est dédié.

Le site Internet espace-nature.cantal.fr