Le contournement de Saint-Flour avance grâce au Conseil départemental

L’ouverture du territoire vers l’A75, avec le contournement nord de Saint-Flour, est un projet porté depuis plusieurs années par le Département, et aidé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui aura un impact sur la vie quotidienne des Cantaliens et plus particulièrement celle des Sanflorains.

Pour Bruno Faure, Président du Conseil départemental, “C’est un chantier mené dans un temps record pour un gain de temps de près de 20 minutes pour rejoindre l’A75, contourner et mettre Saint-Flour en sécurité. Il s’agit d’une des plus grosses opérations routières menées par le Conseil départemental au cours des 20 dernières années”.

     

 

 

Gagner en temps et en sécurité
Le Département a compris depuis longtemps l’intérêt de moderniser la liaison Saint-Flour – Murat pour mieux irriguer la partie ouest du Cantal. La RD 926 a fait l’objet d’une attention particulière ainsi que la traversée de Saint-Flour. Cet aménagement représente un investissement global de l’ordre de 30 M€ hors taxes. Un investissement rendu possible par la volonté de Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui reconnaissant l’intérêt de cet itinéraire pour l’attractivité et le développement du Cantal, a décidé d’apporter dans le cadre du Pacte pour le Cantal un financement de 15 M€. Le partenaire retenu, la société NGE, implantée dans le Puy de Dôme, a su présenter au Département l’offre la plus performante, la réalisation la plus rapide, tout en garantissant une sous-traitance à 35 % en faveur des PME (dont les entreprises Marquet à Saint-Flour et Matière à Arpajon-sur-Cère).

Les travaux de contournement de Saint-Flour s’achèvent
Entamés il y a 18 mois, les travaux du contournement s’approchent de la fin : les grands terrassements sont terminés, les ouvrages d’art sont en cours de finition. Les systèmes de drainage de la plateforme sont quasiment achevés. Les couches d’enrobés des chaussées ont démarré début octobre, 37 000 tonnes de ʺnoirʺ seront mises en œuvre en un mois. Ne manqueront plus que les accotements, les équipements de la route (équipements de sécurité tels que les glissières métal et béton), ainsi que la signalisation (marquage, signalisation), lesquels seront réalisés en suivant d’ici le tout début de l’année 2020. La mise à disposition de la nouvelle voie est prévue le 4 janvier 2020.