Category

Non classé

Le contournement de Saint-Flour avance grâce au Conseil départemental

By | Non classé

L’ouverture du territoire vers l’A75, avec le contournement nord de Saint-Flour, est un projet porté depuis plusieurs années par le Département, et aidé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui aura un impact sur la vie quotidienne des Cantaliens et plus particulièrement celle des Sanflorains.

Pour Bruno Faure, Président du Conseil départemental, “C’est un chantier mené dans un temps record pour un gain de temps de près de 20 minutes pour rejoindre l’A75, contourner et mettre Saint-Flour en sécurité. Il s’agit d’une des plus grosses opérations routières menées par le Conseil départemental au cours des 20 dernières années”.

     

 

 

Gagner en temps et en sécurité
Le Département a compris depuis longtemps l’intérêt de moderniser la liaison Saint-Flour – Murat pour mieux irriguer la partie ouest du Cantal. La RD 926 a fait l’objet d’une attention particulière ainsi que la traversée de Saint-Flour. Cet aménagement représente un investissement global de l’ordre de 30 M€ hors taxes. Un investissement rendu possible par la volonté de Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui reconnaissant l’intérêt de cet itinéraire pour l’attractivité et le développement du Cantal, a décidé d’apporter dans le cadre du Pacte pour le Cantal un financement de 15 M€. Le partenaire retenu, la société NGE, implantée dans le Puy de Dôme, a su présenter au Département l’offre la plus performante, la réalisation la plus rapide, tout en garantissant une sous-traitance à 35 % en faveur des PME (dont les entreprises Marquet à Saint-Flour et Matière à Arpajon-sur-Cère).

Les travaux de contournement de Saint-Flour s’achèvent
Entamés il y a 18 mois, les travaux du contournement s’approchent de la fin : les grands terrassements sont terminés, les ouvrages d’art sont en cours de finition. Les systèmes de drainage de la plateforme sont quasiment achevés. Les couches d’enrobés des chaussées ont démarré début octobre, 37 000 tonnes de ʺnoirʺ seront mises en œuvre en un mois. Ne manqueront plus que les accotements, les équipements de la route (équipements de sécurité tels que les glissières métal et béton), ainsi que la signalisation (marquage, signalisation), lesquels seront réalisés en suivant d’ici le tout début de l’année 2020. La mise à disposition de la nouvelle voie est prévue le 4 janvier 2020.

 

 

 

Smart Agri Forum

By | Non classé

Le Smart Agri Forum se tiendra le 5 novembre 2019 de 11h à 17h à l’hôtel du Département du Cantal. C’est la première édition d’un événement national mobilisant les agriculteurs et les acteurs du conseil agricole (chambres d’agriculture, coopératives, syndicats, experts-comptables, assureurs, banquiers, élus et agents des collectivités et agents des services de l’État…) autour de l’innovation utile et efficace.

Créé à l’initiative du Département du Cantal, en partenariat étroit avec la Chambre d’Agriculture du Cantal et produit par Mon Territoire Numérique (organisateur de RURALITIC), ce nouvel événement a vocation à être le point de départ d’une communauté nationale des innovateurs agricoles et de la mise en place d’un centre de ressources dédié.

Les agriculteurs font face à un triple défi : assurer la rentabilité et la performance économique de leurs exploitations, contribuer à produire une alimentation de qualité et respecter l’environnement. Pour Bruno Faure, Président du Conseil départemental du Cantal et éleveur bovin « Ce n’est pas incompatible. Ça ne l’a jamais été. Le monde agricole innove par nature. Mais il est temps pour lui de s’organiser pour identifier les bons outils, les bonnes méthodes, repérer les innovations vraiment utiles pour réussir l’Agriculture du 21ème siècle, qui sera nourrie au Numérique et inscrite dans le Développement Durable. » Les agriculteurs sont fortement sollicités pour des offres de nouvelles solutions techniques et, les professionnels qui les conseillent au quotidien, doivent disposer d’une information fiable sur la performance des innovations proposées, avoir des retours d’expérience pertinents ou encore accéder à des études et synthèses d’expérimentations… Ils seront ainsi en capacité de conseiller de façon encore plus fine les agriculteurs, leur évitant parfois des erreurs stratégiques. Dans une économie de plus en plus complexe, le conseil aux exploitants prend une importance capitale.

Le Smart Agri Forum abordera les grands chantiers actuels de l’agriculture : la connectivité, la donnée et la traçabilité. La valeur des produits agricoles dépend en effet de plus en plus d’une logique de qualité qui nécessite une bonne traçabilité mais aussi une bonne gestion des données qui contribuent à dresser le « profil numérique » des produits, et à en valider la qualité et donc le prix. Les consommateurs veulent des produits de qualité et sont prêts à les payer plus chers mais aussi à soutenir l’équilibre économique de l’agriculteur. Les exploitations doivent donc s’outiller pour capter la donnée, la traiter et la communiquer.

L’événement abordera également le sujet de la robotique agricole avec l’exposé des experts de l’IRSTEA et les enjeux stratégiques qui permettent de penser l’agriculture du futur dès maintenant, qu’il s’agisse de grandes cultures, de petites exploitations, d’élevage herbager…

Des startups de l’Agri Tech présenteront également leurs solutions innovantes et Henri Landès et Fanny Agostini, fondateurs de LanDestini, présenteront leur projet de création dans le Cantal d’un incubateur de startups dédiées à l’innovation agricole et à l’alimentation durables.

Cette première édition du Smart Agri Forum prévoit d’attirer 200 professionnels et élus et se déroulera dans l’Atrium du Conseil départemental. 

 

 

 

 

Habiter sans s’étaler

By | Non classé

Offrir un habitat abordable et de qualité, en phase avec l’évolution des usages et les préoccupations nouvelles des citoyens, constitue un levier important pour agir sur la revitalisation des centres-bourgs dans nos campagnes.

Dans ce contexte, le Conseil départemental du Cantal, Cantal Ingénierie & Territoires, le CAUE du Cantal et Cantal Habitat se sont associés pour proposer une exposition intitulée « Habiter sans s’étaler » sur le thème du développement des centre-bourgs et de la bonne maîtrise des extensions péri-urbaines telles que les lotissements.

Cette exposition, conçue par le CAUE de l’Hérault, sera proposée dans l’Atrium de l’Hôtel du Département, en accès libre durant les horaires d’ouverture (du lundi au vendredi 8h30 – 12h /13h30 – 17h30 sauf le vendredi 16h30) du 07 au 25 octobre 2019.

Celle-ci sera complétée par l’organisation dans l’atrium le Jeudi 24 octobre 2019 à partir de 16h des premiers Rendez-vous de l’aménagement et du cadre de vie cantalien  réunissant élus et acteurs de l’aménagement autour de deux tables rondes : « Quelle centralité à inventer pour nos villages ?» et « Comment composer avec le paysage pour un habitat attractif ?»

2 établissements cantaliens baptisés “Simone VEIL “

By | Non classé

1979-2019. Il y a 40 ans, Madame Simone VEIL devenait la première femme Présidente du Parlement européen élu pour la première fois au suffrage universel direct.

Pour marquer cet anniversaire et rendre hommage à l’une des figures les plus marquantes de la France, de l’Union européenne et de la Communauté internationale, le Département du Cantal a souhaité mettre à l’honneur cette femme d’exception.

Avec l’accord de ses fils, Jean et Pierre-François VEIL, deux établissements d’enseignement cantaliens ont été baptisés du nom de Madame Simone VEIL ce lundi 07 octobre 2019 : l’école publique de Saint-Illide et le campus universitaire d’Aurillac.

Le Conseil départemental du Cantal et son Président, Bruno FAURE, la commune de Saint-Illide et son Maire, François LACHAZE, ont souhaité s’unir pour organiser ces deux baptêmes en lien étroit avec l’Université Clermont Auvergne et son Président, Mathias BERNARD.

Pour rendre hommage à la femme d’Etat qu’était Simone VEIL qui a œuvré, sa vie durant, à lutter, avec courage et convictions, contre les préjugés et pour la mémoire des périodes sombres de notre Histoire.

Placés sous le Haut patronage du Parlement européen, les deux baptêmes doivent symboliser la continuité de l’œuvre de Simone VEIL, son ancrage dans notre société comme le sont les lettres gravées sur les plaques dévoilées aujourd’hui, la volonté de transmettre aux jeunes générations le sens de tous ses combats.

Le baptême du Campus est marqué par la présence exceptionnelle, pour la première fois dans le Cantal, de l’exposition des Archives nationales « Simone VEIL, archives d’une vie® ». Elle retrace le parcours exceptionnel et les grandes étapes de la vie d’une femme impliquée dans tous les moments phares de l’histoire du XXème siècle. Visible jusqu’au 16 octobre dans le hall d’entrée de l’IUT de Biologie et aux Archives départementales du Cantal du 21 octobre au 29 novembre 2019 à Aurillac.

Les journées seniors

By | Non classé

Saint-Flour, le 12 octobre, puis Aurillac les 25 et 26 octobre prochains, accueilleront ʺLes journées seniorsʺ.

A l’initiative de la Fédération départementale des centres sociaux, en étroite collaboration avec l’ADEPA, avec le soutien et la participation du Conseil départemental, ces journées innovantes proposent d’inverser la perspective habituelle, en regardant nos aînés comme une ressource pour le Cantal !

Entièrement dédiées aux séniors et à leur bien-être (chez soi, avec les autres, dans son corps, dans sa tête), autour d’une cinquantaine de thématiques (sport, alimentation, santé, numérique, mémoire, jardinage, etc.) ces journées seront l’occasion de repenser la place des séniors dans notre société. Pour préserver le lien social, indispensable à la bonne santé et inventer de nouvelles réponses pour bien vieillir ensemble. A découvrir absolument !

Infos + : Facebook lesjournéesséniors   St-Flour : 04 71 23 75 98   Aurillac : 04 71 62 70 05 – 04 71 63 87 08

 

Village “Bien-être et silver économie”

Atrium, Conseil départemental du Cantal

10h-18h / Vendredi 25 octobre
10h-17h / Samedi 26 octobre

Retrouvez ici tout ce dont vous avez besoin pour prendre soin de vous ! Des exposants à votre écoute dans les domaines du bien-être, de la santé, de la domotique, des loisirs… et bien d’autres encore :

  • VITAE-Technicien de santé, spécialiste en matériel médical
  • EOVI-MCD Mutuelle, mutuelle santé, prévoyance, retraite et assurance de prêt
  • AUVERGNE MONTE ESCALIER, spécialiste de l’accessibilité
  • PROTHEKA ORTHOPEDIE, cabinet d’orthopédie générale
  • AUDIKA, spécialiste de l’appareil auditif et de la prothèse auditive
  • RESIDENCE ORLHAC, la première Résidence Services Séniors du Cantal
  • CULTURE VELO, spécialiste de l’univers du vélo
  • LES BAINS DU ROUGET, balnéo, institut de beauté et hébergement
  • LA MONTAGNE, quotidien régional de presse écrite

 

Ruynes en Margeride : Longue vie au nouveau centre routier !

By | Non classé

Avec la déviation de Saint-Flour et les études sur le futur pôle routier, la mise en service du nouveau centre routier de Ruynes en Margeride montre que l’est du département est à la pointe en termes de modernisation des infrastructures départementales. 

 

Après ceux de Cayrols et Condat, le centre routier de Ruynes en Margeride est le 3ème bâtiment dédié à l’entretien des routes départementales entièrement reconstruit par le Département. Équipé d’une remise de 5 travées et une aire de stockage couverte en plus des locaux sociaux et administratifs, il permet de proposer aux agents des routes des conditions de travail optimales. Parfaitement isolé, orienté plein sud et chauffé par une chaudière à plaquettes bois, il intègre le cercle restreint des bâtiments à énergie durable de la collectivité, dans l’attente des branchements aux divers réseaux de chaleur de Condat, Saint-Flour et Aurillac. Le coût global du projet réalisé sous maîtrise d’œuvre de Marc ESCANDE (cabinet d’architecture Clef de Voute) ressort à 874 000 €. Ce projet attendu depuis de longues années a permis aux équipes d’exprimer d’une part leurs besoins, d’autre part leur avis sur le projet proposé.

Une douzaine de kilomètres plus à l’ouest, les 2 hectares acquis par le Département attendent le pôle routier de Saint-Flour dont le maître d’œuvre choisi l’an dernier travaille sur l’avant-projet en concertation avec les équipes du PDI. Ce projet ambitieux de 3500 m² de surfaces à construire, portant sur le regroupement de l’agence, l’antenne, le CRD, le parc de St Flour ainsi que l’EMOP basée au collège la Vigière, reste toutefois dépendant de la réflexion lancée pour l’organisation de la DRD.

Avec la déviation de Saint-Flour en cours de réalisation, ces deux projets marquent sans ambiguïté la volonté de la collectivité de rester très présente dans ce secteur du département en termes de mobilité.

Un dictionnaire de poche et une clé USB pour bien commencer son année de 6ème !

By | Non classé

Visite de Bruno Faure au collège La Vigière de Saint-Flour, accompagné par Marie-Hélène Chastre, Marie-Hélène Roquette, Aline Hugonnet, Christiane Meyroneinc, Jean-Jacques Monloubou et Gérard Salat, pour remettre 1 dictionnaire et 1 clé USB à chaque collégien de 6ème. Cette opération qui vise les 1500 élèves de 6ème complète la politique jeunesse du Conseil départemental en complément du Pass Cantal où encore du Cantal Tour Sport…

C’est une forme de tradition, à chaque rentrée scolaire depuis 10 ans, le Conseil départemental du Cantal offre à tous les élèves entrant en 6ème dans les collèges publics et privés un dictionnaire de poche et une clé USB. Avec ce “kit rentrée” du collégien, le Département pérennise son effort en faveur de l’éducation pour tous.

Le Conseil départemental du Cantal complète le cartable de 1 528 collégiens

Avec 1 528 dictionnaires et clefs USB* distribuées cette année dans les 28 collèges du département, le Conseil départemental réaffirme sa volonté de privilégier les interventions à l’égard de la jeunesse cantalienne, de réserver une attention toute particulière à leurs préoccupations.

Pour cette rentrée, le coût est de 7 891 € pour 1 700 dictionnaires*, et de 5 088 € pour 2 000 clés USB*. Cette dotation a aussi bénéficié aux élèves de 6ème intégrant les Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA), les Unités Localisées d’Inclusion Scolaire (ULIS) ainsi qu’aux élèves de l’Etablissement Régional d’Enseignement Adapté (EREA) à Aurillac.

* Les exemplaires supplémentaires permettent de répondre aux demandes ponctuelles émises par les établissements en cours d’année.

Depuis 2009, un dictionnaire pour tous les collégiens

Attrayant par sa couverture et son format, le dictionnaire de poche propose en introduction un cahier de 8 pages présentant le rôle du Conseil départemental et ses actions au quotidien en faveur des jeunes cantaliens. Ce dictionnaire de langue française (76 000 définitions – 10 000 noms propres- les conjugaisons) permet de faciliter l’intégration de chaque collégien en 6ème. Outil de travail précieux, celui-ci lui sera utile au quotidien et contribuera à sa réussite pendant toute la scolarité.

Des clés USB aux couleurs du Cantal pour rester connectés

Afin de favoriser l’accès aux environnements numériques de travail, le Conseil départemental a décidé dès 2007 de doter les collégiens entrant en 6ème de clés USB (2Go) permettant d’embarquer les informations utiles à leurs études et de disposer ainsi de leur environnement à partir de n’importe quel poste de travail (salle CyberCantal, collège, domicile…). Cette nouvelle génération de clés présente une vitesse de transfert ultra rapide tout en garantissant un haut niveau de sécurité.

Salon Agrilocal15

By | Non classé

Une initiative du Conseil départemental qui favorise les circuits-courts et valorise nos producteurs.

Lors de la 4ème édition du salon Agrilocal15, l’école primaire de Saint-Mamet la Salvetat a été récompensée pour son activité sur la plateforme.

150 repas servis tous les jours

Lors de la construction du nouveau bâtiment de l’École primaire de Saint-Mamet la Salvetat, la commune a décidé de se doter d’une cantine scolaire qui a ouvert ses portes à la rentrée scolaire 2017/2018.

Dès l’ouverture de la cantine, le cuisinier Christophe LESCURE a décidé de s’inscrire sur la plate-forme Agrilocal pour élaborer ses menus avec des produits locaux, de qualité et à proximité : « Chaque semaine, les menus de la cantine sont préparés avec des produits des fournisseurs locaux d’Agrilocal15 (viandes – charcuterie – fromages – œufs – lait – yaourt – beurre – crème – farine – volailles et des légumes BIO). Il n’y a pratiquement aucun produit que je ne puisse pas trouver sur la plateforme ».

Elu meilleur acheteur, Christophe LESCURE est très impliqué sur Agrilocal avec des commandes régulières représentant une quinzaine de fournisseurs différents, la participation à toutes les manifestations proposées par Agrilocal (semaines agrilocal – salon – participation à la rédaction du livre de recettes).

Inscrit sur la plate-forme depuis l’origine d’Agrilocal15, Teil SA (groupe coopératif Altitude) a lui reçu le trophée du fournisseur. Fidèle à ses valeurs sont celles de ses origines (charcuterie traditionnelle de montagne), l’entreprise livre ses produits à plus d’une vingtaine d’établissements différents du Cantal et des départements limitrophes (écoles – collèges – maisons de retraite – hôpitaux…).

Un salon pour séduire acheteurs et fournisseurs

Mettre du Cantal dans les assiettes des écoles, collèges, lycées, maisons de retraite, des hôpitaux, des établissements de tourisme… C’est l’objectif de la plateforme Agrilocal, qui met en relation gratuitement les producteurs locaux avec les acheteurs de la restauration collective.

Dans le Cantal, le réseau Agrilocal 15 compte à ce jour :

  • 115 fournisseurs inscrits (73 producteurs fermiers, 42 artisans et entreprises du secteur agroalimentaire) ;
  • 67 acheteurs inscrits (22 collèges publics, 9 lycées, 11 écoles, 4 centres hospitaliers, 9 maisons de retraite, des établissements touristiques…) ;
  • 495 produits différents disponibles sur le site, correspondant à 27 familles de produits (fromages, yaourts, viandes, légumes, glaces…) ;
  • 1 500 consultations depuis janvier 2015 pour un volume de plus de 404 500 € de commandes réalisées représentant 70 tonnes de produits.

Le Conseil départemental solidaire des cantaliens : accompagner le handicap

By | Non classé

Pour un parcours sans rupture
La « Réponse accompagnée pour tous » veut permettre un parcours de vie sans rupture aux personnes en situation de handicap.
L’ensemble des acteurs concernés (Conseil départemental, Maison Départementale des Personnes Handicapées, Agence régionale de Santé, Services départementaux de l’Education Nationale, CPAM, CAF, MSA), ont signé en février dernier une convention pour répondre avec plus de souplesse aux situations complexes.
Pour ces acteurs institutionnels mais également pour les gestionnaires d’établissements ou de services, il s’agit d’abord de travailler à la complémentarité et à la cohérence de leurs actions :
– Pour créer une dynamique de soutien, le dispositif laisse une grande part à la participation des personnes, de leurs aidants qui sont systématiquement associés aux propositions de réponses et à leurs mises en œuvre.
– Pour accompagner les établissements, les services dans la mise en œuvre de solutions « sur mesure », innovantes et adaptées aux besoins de la personne en situation de handicap.
Handicap : une réponse accompagnée pour tous
Colloque, le 10 octobre 2019 à Aurillac
Centre des congrès, 8h30 – 12h / 13h30 – 17h.
Ouvert aux professionnels, familles, aidants et personnes accompagnées, il est organisé afin de mieux faire connaître cette démarche innovante au cœur des évolutions du secteur social et médico-social.

Le programme 

 

Médecine rurale dans le Cantal

By | Non classé

Bonne nouvelle : toute la semaine prochaine, une série de documentaires sur la médecine dans le Cantal (et plus précisément en Châtaigneraie) sera diffusée sur France Culture de 17h à 18h. Une série documentaire d’Antoine Tricot, né dans le Cantal. “J’en garde en mémoire des paysages de montagnes d’un vert profond et aux reliefs moutonneux. Aujourd’hui, comme bon nombre de journalistes, je dois travailler à Paris, là où sont la plupart des grands médias. Mais je reste persuadé que l’on peut parler des problèmes qui nous concernent tous avec d’autres perspectives que celles de la capitale. Et pourquoi pas à partir de ce Cantal méconnu.”

Dans le cadre de sa politique d’attractivité, le Conseil départemental multiplie les initiatives pour faire parler du Cantal (TV, Sport, Cinéma). Notre objectif ? Travailler l’image du Département pour attirer de nouvelles populations ! 

https://www.franceculture.fr/emissions/series/medecine-rurale-dans-le-cantal

Un collège flambant neuf au cœur d’Aurillac

By | Non classé

D’une capacité d’accueil de 550 élèves dont 50 internes, le nouveau collège Jules Ferry d’Aurillac fait sa rentrée.

Le Conseil départemental a choisi de ne pas délocaliser à l’extérieur de la ville cet établissement historique d’Aurillac, c’est donc un collège restructuré de fond en comble, dans respect de la qualité architecturale existante, qui a été inauguré le jour même de la rentrée scolaire, le 2 septembre dernier.

 

Du sol au plafond

En 30 mois seulement, les travaux ont été menés à bien en quatre phases successives, de l’été 2016 à l’été 2019. Les activités pédagogiques n’ont jamais été délocalisées à l’exception des activités sportives du fait de la démolition de l’ancien gymnase, délocalisation qui n’aura duré qu’une seule année scolaire.

Dans ce cas, et quand il a été nécessaire de reloger certains personnels à l’extérieur de l’établissement, le coût a été pris en charge par le Département

Du sol au plafond, rien n’a été négligé :

  • Rénovation générale du bâti,
  • Mise en conformité des bâtiments (sécurité incendie, sanitaire, accessibilité),
  • Rationalisation des espaces,
  • Création d’espaces de travail de qualité avec intégration du schéma départemental du Numérique éducatif en cours de mise en œuvre par le Conseil départemental
  • Construction d’un nouveau gymnase,
  • Réfection complète des réseaux (chauffage, électricité et eaux)

Des entreprises cantaliennes à la manœuvre

Les travaux de restructuration ont été réalisés par un investisseur privé, EXTERIMMO, dans le cadre d’une procédure administrative qui lui permet d’exécuter les travaux, d’en assurer le financement et de réaliser une partie de la maintenance du bâtiment.

Celui-ci a fédéré une équipe pluridisciplinaire constituée d’une maîtrise d’œuvre aurillacoise (ESTIVAL architecture et IGETEC), d’un constructeur local (SOULIER), d’un prestataire chargé de la maintenance (COFELY Services) disposant d’une entité à Aurillac. 15M € ont ainsi été investis par le Conseil départemental sur Aurillac.

Saluons aussi l’engagement de la direction du collège, de l’équipe pédagogique, des agents administratifs et techniques. Ensemble tous les acteurs ont favorisé le parfait déroulement de ce chantier d’envergure.

Rappelons enfin qu’en 2019, le Conseil départemental consacre plus de 4,6 M€ à l’ensemble des autres collèges publics cantaliens.

Rencontres Médicales du Cantal

By | Non classé

Le week-end du 17 août 2019, ce sont plus de 70 étudiants en médecine, mais aussi d’autres filières de santé, qui se sont retrouvés près de Massiac lors de la 2ème édition des Rencontres Médicales Cantaliennes.

Les étudiants de Clermont Ferrand ont eu l’occasion de s’acclimater à l’environnement cantalien le temps d’un week-end, le but non dissimulé de la manœuvre étant de faire découvrir le département pour inspirer, à terme, une future installation dans la région.

Le Conseil départemental a souhaité apporter son aide aux futurs cantaliens (du moins nous l’espérons !) dans l’organisation de ce moment convivial,.

Rendez-vous l’année prochaine !

Accords du Mercosur, le Président Macron trouve cet accord bon, pas moi !

By | Non classé

Par la baisse des droits de douane le marché Européen ouvre grand ses portes aux pays du Mercosur : Brésil, Argentine Paraguay, Uruguay. Et réciproquement.

 

Si cet accord de libre-échange peut paraître alléchant pour les Européens et notamment les groupes automobiles, qu’en sera-t-il réellement pour l’économie cantalienne ? Nos entreprises trouveront-elles une place dans ce marché de 4 milliards d’euros ?

 

Si je peux comprendre qu’il y ait des accords commerciaux internationaux, ils ne peuvent se construire en fragilisant voire en sacrifiant certains secteurs de notre économie européenne, française et cantalienne.

En effet, ces derniers ne sont jamais gratuits. Aussi, je m’inquiète des dérèglements qu’ils vont engendrer notamment sur le marché de la viande bovine, secteur que je connais bien comme vous le savez.

J’ai toujours défendu la consommation du « mieux de viande ». Pourquoi ? Parce que le mieux de viande, c’est nous !! C’est ce que le Cantal sait produire, entre autres, avec nos vaches nourries aux herbages de nos montagnes.

 

La Salers, l’Aubrac… nos races emblématiques vont se trouver demain concurrencées par les viandes bovines venues d’Amérique du Sud. Au-delà des conditions de production de ces animaux en feedlots, l’utilisation courante d’hormones, d’antibiotiques, va donner un avantage concurrentiel indéniable à cette viande venue d’Amérique du sud.

De même, dans une période où les bilans carbones nous sont bien souvent opposés, quel gain environnemental nous procure le transport de viande dont nous disposons déjà en quantité et qualité ?

Les notions de développement durable ont semble-t-il été reléguées derrière les intérêts commerciaux.

 

Pour l’ensemble de ces raisons cet accord UE- Mercosur m’inquiète au plus haut point. La vision métropolitaine et mondialisée portée par le Gouvernement s’étale une nouvelle fois au grand jour. La France des territoires, des territoires les plus ruraux comme le Cantal, ne pourra sortir indemne d’un tel accord. J’en veux pour preuve que le Gouvernement, via la Commission Européenne, envisagerait déjà en contrepartie de nouvelles aides à nos agriculteurs !… Absurdité d’un système de fuite en avant.

Après la mise en œuvre des 80 km/h, la validation de ce nouvel accord illustre malheureusement la déconnexion de notre Gouvernement des besoins et enjeux de la ruralité. Soit il ne les connaît pas, ne les comprend pas, ne les mesure pas ou alors n’y porte aucun intérêt !

 

Aussi, à mon niveau local, toujours en cohérence avec nos Parlementaires cantaliens qui voudraient prendre position avec moi, je multiplierai les initiatives pour dénoncer cette accord qui pénalisera sans nul doute nos agriculteurs cantaliens.

 

Le Président Macron considère que « cet accord est bon à ce stade ».

Pas moi !

 

Bruno Faure

Président du Conseil départemental

LE CANTAL TOUR SPORT 2019 ARRIVE !

By | Non classé
Le Cantal Tour Sport, 6ème édition, c’est parti ! Organisée par le Conseil départemental, cette manifestation itinérante gratuite à destination des jeunes de 6 à 18 ans se déroulera du 9 au 25 juillet 2019 sur le territoire cantalien. C’est autour de 6 étapes que sera rythmé ce rendez-vous incontournable de l’été :
  • Lac des Graves > 9 juillet
  • Lastioulles > 11 juillet
  • Rénac > 16 juillet
  • Cirque de Mallet > 18 juillet
  • Mauriac Val Saint-Jean > 23 juillet
  • Lioran > 25 juillet

L’objectif de cette manifestation est de permettre au plus grand nombre de venir découvrir plus de 35 activités différentes (selon les sites) autour des sports de pleine nature, encadrées par des prestataires et clubs locaux, ainsi que par les comités départementaux représentant le mouvement sportif cantalien.

En 2018, près de 6500 jeunes ont participé au CANTAL TOUR SPORT !

Pour cette édition 2019, l’enjeu reste le même : proposer un maximum d’activités afin que les jeunes puissent découvrir de nouvelles pratiques tout en les incitant à faire du sport. Mais la constance n’empêche pas l’évolution ! De nouvelles activités viennent ainsi enrichir cette année le panel déjà proposé lors de chaque édition : cani-rando, skate, BMX et ski roue tout terrain seront de la partie ! De façon générale, elles seront accessibles à TOUS les jeunes, mais certaines pourront tout de même faire l’objet de restrictions particulières (âge, taille, handicap). Enfin, des temps forts viendront rythmer ces journées estivales qui s’annoncent riches en émotions et en découverte sous le soleil du Cantal Tour Sport ! Venez, on vous attend !

Pour chacun des sites, l’ouverture du CANTAL TOUR SPORT se fera à 10h00. Chaque jeune participant s’inscrira directement sur place. Une pause repas est prévue entre 12h00 et 13h30, puis les activités reprendront jusqu’à 17 h 30.

 

Pour en savoir plus c’est ici !

17ÈME CHAMPIONNAT DU MONDE DE PÊCHE À LA TRUITE

17ÈME CHAMPIONNAT DU MONDE DE PÊCHE À LA TRUITE

By | Non classé

Le Cantal et Arpajon-sur-Cère en première ligne ! 

Pour la première fois, la France accueille le Championnat du Monde de Pêche à la Truite aux leurres artificiels les 1er et 2 juin, un évènement exceptionnel organisé par la Fédération de Pêche du Cantal, l’APPMA du Bassin d’Aurillac et la Fédération Française des Pêches Sportives.
Drainant près de 10.000 spectateurs, les Mondiaux verront s’affronter sur les bords de la Cère 80 concurrents de 20 nations. La nation vainqueur est celle qui aura pêché le plus de truites (relâchées vivantes après avoir été comptabilisées). 150 bénévoles sont mobilisés.
« Porteuse des valeurs du Cantal, respect de la nature, passion pour la pêche, convivialité – commente Marc GEORGER Président de la Fédération de Pêche du Cantal – cette belle aventure s’appuie sur l’engagement, l’enthousiasme des passionnés, la fierté de toute une région pour valoriser son territoire et le savoir-faire de toute la filière pêche ! »
Accès gratuit au Village expo et aux animations à la Vidalie samedi (9h00 à 18h00) et dimanche (9h00 – 17h00)

1ER SITE 4G MULTI-OPÉRATEURS

By | Non classé

Le téléphone mobile est un objet de vie quotidienne, mais aussi un outil de travail indispensable pour les entreprises, les artisans ou les professions libérales. La couverture en téléphonie mobile des territoires ruraux contribue particulièrement à leur attractivité, à leur développement économique et à leur capacité à créer ou à maintenir des emplois. Elle est aussi un puissant facteur de lien social.

La construction du pylône de Peyrusse découle de l’appel à projets national ʺzones blanches – centres-bourgsʺ. En effet, depuis 2006, dans le cadre des programmes successifs, le Conseil départemental du Cantal a construit ou équipé 28 pylônes de téléphonie mobile qui ont permis de desservir 97 communes classées en zone blanche de téléphonie mobile. La totalité de ces pylônes bénéficient de la technologie 3G.

Lancée en 2016, la dernière vague du programme a identifié 268 communes éligibles au niveau national dont 2 pour le Cantal : les Communes de Peyrusse et Jou-sous-Monjou.
Le site de Peyrusse est en service depuis le 17 décembre 2018, il émet en 4G pour tous les opérateurs.
Le Département a assuré la maîtrise d’ouvrage. Les coûts liés à la construction de cette infrastructure sont couverts à 80 % par l’État, dans la limite d’un plafond de dépenses de 130 000 € par site.
La construction aura coûté 131 486,66 €, somme à laquelle il faut ajouter 11 870,04 € pour la maîtrise d’œuvre, la mission de coordination de sécurité et de protection de la santé ainsi que le contrôle technique.
L’entreprise Antenne Leclerc titulaire du marché de construction a sous-traité une partie des travaux à une entreprise locale de maçonnerie la SARL GUENIOT (les Ternes).
ECOUTE, REGARDE, RÊVE... TON ÉCOLE

ECOUTE, REGARDE, RÊVE… TON ÉCOLE

By | Non classé

Ce projet d’éducation artistique a été initié conjointement par le service développement culturel du Conseil Départemental et la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale.

5 classes des écoles maternelles de Champagnac, Ydes, Massiac, Vic-sur-Cère et Jean-Baptiste Rames d’Aurillac ont bénéficié chacune de 20 heures d’interventions d’artistes professionnels, réparties sur l’ensemble de l’année scolaire. Plus de 100 enfants se sont initiés à différentes formes d’expressions artistiques, ont redécouvert leur école avec un regard différent et ont transformé, réinventé leur environnement scolaire.

Les enseignants ont suivi de 6 journées de formation continue encadrées par les artistes puis ils ont fait vivre le projet toute l’année en intégrant la création artistique dans le quotidien de leurs élèves. Dans ce cadre, les 5 classes ont accueilli pour la première fois des œuvres originales mises à leur disposition par l’artothèque départementale.
Les artistes professionnels (région et hors région) ayant participé au projet sont reconnus pour leur qualité artistique et de transmission auprès des plus petits :
• les plasticiens : Tim Dalton, Joël Thépault, Anne Maury, Marc Pouyet ;
• les musiciens : Florian Allaire, Tine Devolder, Dominique Miscopein et Jean Léon Pallandre.
Chaque artiste a apporté sa singularité et sa passion pour la création artistique. La rencontre avec les jeunes enfants est une opportunité de questionnement et de créativité renouvelée pour ces artistes avertis.
Des échos visuels et sonores des différentes expériences vécues dans les classes font l’objet aujourd’hui d’une présentation : restitution d’une partie des œuvres créées, témoignages par le biais de photos, vidéos, carnets de bord… pendant le Festival d’Expression Enfantine (organisé par la FAL du Cantal), du 20 au 28 mai 2019, dans l’atrium de l’Hôtel du Département.
Durant ce temps de Festival, des ateliers artistiques croisant les arts visuels et les arts sonores seront également proposés aux écoles maternelles du département, leur offrant un terrain de découverte et d’exploration sensorielle tout en sollicitant leur inventivité.

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ, LE GRAND DÉPART DU CANTAL !

By | Non classé

Cette visite dans le Massif Central, voisin des massifs alpins où l’épreuve a coutume d’évoluer, offre au Critérium du Dauphiné un départ inédit. Un départ à l’extrême ouest de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour cette 71ème édition qui s’aventure pour la première fois dans le Cantal.

Proximité avec les coureurs
C’est au départ d’Aurillac que sera lancée la course le dimanche 9 juin à 11h05 devant le Conseil départemental. A partir de 9h30, le public pourra s’approcher au plus près des coureurs puisque le parking des bus des équipes sera en accès libre et gratuit sur le Gravier comme l’ont souhaité les élus. S’en suivra la présentation des concurrents sur le podium signature qui sera situé devant le Conseil départemental. Une réelle proximité offerte au public afin que chacun puisse profiter pleinement de l’évènement !

A l’assaut de la pyramide du Cantal
Une première étape de 142 km, qualifiée « d’accidentée », attend les coureurs qui seront confrontés à l’ascension du Puy Mary dès le 34ème km, suivi d’un circuit dynamique et particulièrement bosselé avant le final de Jussac. La commune sera traversé deux fois puisqu’une boucle passant par Marmanhac amènera les coureurs à franchir à deux reprises la Côte de la Route des Crêtes. La dernière heure de course sera diffusée sur France TV juste avant la finale de Roland Garros, l’assurance d’une visibilité devant plus d’1 million de téléspectateurs pour notre département, filmé d’hélicoptère.
Le lendemain, Mauriac sera le départ de la 2ème étape avec un parcours qui restera dans le Cantal jusqu’au 92ème km avant de basculer dans la Haute-Loire en direction de Crapone-sur-Arzon. Un profil non moins accidenté avec l’ascension de cinq côtes dont celle de la Côte de la Tourbière du Jolan dont le point culminant se situe à 1134m.

Le Cantal donne le ton d’une course très prometteuse !
Le Critérium du Dauphiné c’est :
35 nations représentées
Une sélection des meilleures équipes cyclistes mondiales
22 équipes de 7 coureurs soit 154 participants